Archive

Archives d’Auteur

Du 8 au 16 octobre 2011 Semaine globale d’action contre la dette et les IFI. Brisons les chaînes de la dette !

Brisons les chaînes de la dette !

Le système de la dette continue à ravager d’innombrables vies à travers le monde. Les peuples du Sud sont confrontés chaque jour aux impacts et aux conséquences de l’endettement de leurs pays, qui, loin de s’alléger, continue d’augmenter au rythme de la crise et de la recherche de profits extraordinaires de la part des grandes banques et multinationales. Ils continuent à supporter le fardeau des dettes historique, sociale, écologique et climatique qui n’ont jamais été reconnues ni réparées et augmentent également, au rythme des fausses solutions à la crise globale.

En Europe et en Amérique du Nord, la sécurité sociale est en train d’être démantelée au nom de l’austérité budgétaire, tandis que des millions de personnes ne trouvent pas de travail décent et que les budgets militaires augmentent. Partout, les peuples luttent pour l’accès à des services publics et aux droits fondamentaux tels que la santé, l’éducation, l’eau, le logement, la sécurité sociale, des réformes agraire et urbaine, tandis que les gouvernements privilégient le paiement du service d’une dette largement illégitime.

Les failles des bases mêmes du système sont mises à nu. Pourtant, la majorité des gouvernements et les Institutions financières internationales (IFI) persistent à chercher des « solutions » aux problèmes des peuples qui ne font qu’aggraver les choses puisqu’ils placent les marchés financiers et la dette au centre de leur réponse à la crise qu’ils ont provoqué.

Plutôt que la mise en place de nouveaux mécanismes d’endettement et le maintien d’une dette illégitime, les peuples demandent la répudiation des dettes odieuses et illégitimes et la consolidation d’alternatives de financement souverain et démocratique, basé sur le respect des droits humains et de la Nature.

Unissons nos forces et disons NON à la dette illégitime : contractée au nom des peuples, mais qui profite à une poignée de banquiers et de politiciens corrompus, aux multinationales, à la concentration du capital, aux plans de criminalisation et de répression contre la résistance populaire. Les populations à travers le monde exigent responsabilité et transparence dans la gestion des finances publiques. Nous exigeons la suspension IMMEDIATE du paiement de la dette et la réalisation d’audits portant sur l’intégralité de l’endettement avec la participation des mouvements sociaux ! La protection des droits humains doit être la priorité des États.

Brisons les chaînes de l’endettement ! Débarrassés de la dette, nous pourrons dès lors travailler ensemble sur des questions vraiment centrales de l’existence : l’éradication de la pauvreté, la jouissance des droits humains, la protection des droits des peuples et de la Nature, la souveraineté politique et financière, et la construction d’un système économique et social sans discrimination et équitable pour toutes et tous.

Pour construire cet autre monde possible, la mobilisation des peuples est notre principal outil. Nous appelons les individus et les organisations du monde entier, au Nord et au Sud, à nous rejoindre, à maximiser leur créativité et à mettre en place des actions, du 8 au 16 octobre, pour rendre visible nos revendications communes et soutenir des luttes concrètes. Dans le cadre de cette Semaine globale d’action contre la dette et les IFI, nous soutenons plusieurs journées qui contribuent à renforcer la formation d’alliances avec d’autres luttes, mouvements et réseaux, parmi lesquelles :

- 12 octobre : « Minga » mondiale pour la défense des droits de la Terre Mère et journée d’action globale contre le capitalisme (Assemblée des mouvements sociaux)
- 13 octobre : Journée d’action « la Banque mondiale hors des négociations et financements pour le climat ! »
- 15 octobre : Journée de la répudiation de la dette en mémoire de Thomas Sankara et journée de mobilisation internationale à l’appel du mouvement des Indignés.

Nous ne devons rien, nous ne payons rien !

Audit et annulation inconditionnelle de la dette illégitime !

Des réparations SANS ATTENDRE !


Nous vous invitons à envoyer vos adhésions et à nous faire part des actions que vous entreprendrez : écrivez-nous à semainedette@gmail.com ou visitez notre blog à l’adresse : http://semainedette.wordpress.com/

Catégories:Uncategorized

15 octobre : Journée de la Répudiation de la Dette en mémoire de Thomas Sankara

Catégories:Uncategorized

14 Octobre 2010 : Exigeons l’annulation de la dette du Pakistan et des réparations pour la dette climatique TOUT DE SUITE !

 

La situation du peuple pakistanais continue d’être très critique. Les institutions financières internationales et les créanciers bilatéraux n’ont pas tenu compte des appels pour l’annulation de la dette du Pakistan et pour des réparations face aux dérèglements climatiques qui ont aggravé l’intensité de cette catastrophe.

Nous appelons toutes les organisations, mouvements et groupes de citoyens au Sud et à travers le monde à entreprendre des actions de solidarité.

 

 

 

Le 14 octobre 2010, pendant la Semaine mondiale d’action contre la dette, exigeons l’annulation de la dette du Pakistan et des réparations pour la dette climatique TOUT DE SUITE!

Ce jour là, nous vous appelons à mener les actions suivantes :

  1. Diffuser des communiqués de presse et lettres aux médias locaux et internationaux.
  2. De faire des appels sur internet via les mailing list, les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Sklype, Friendster…), etc.
  3. D’envoyer de nombreux messages par tous les moyens de communications (téléphone, GSM, fax, email…) aux sièges de la Banque mondiale, du FMI, de la Banque asiatique de développement et/ou à leurs bureaux au Pakistan et/ou dans vos pays. Envoyer des messages similaires aux ambassades et aux Ministères des Finances des pays créanciers, en priorité le Japon, la France, l’Allemagne, les Etats-Unis et la Chine.
  4. Mener des actions de mobilisations devant les bureaux de la Banque mondiale, du FMI et Banque asiatique de développement (BAD) dans vos pays respectifs.
Catégories:Uncategorized

Semaine mondiale d’action contre la dette et les IFIs – Signez Maintenant!

Du 7 au 17 octobre 2010

Semaine d’Action Globale contre la Dette et les IFI

Brisons les chaînes, transformons le système !


On nous a dit que l’économie mondiale était en train de se rétablir. La Bourse Casino de Wall Street qui a déclenché la crise économique et financière mondiale est de nouveau sur pied et en pleine action ; les plus grandes banques ont recommencé à verser des boni gigantesques à leurs PDG et investisseurs ; les Institutions Financières Internationales (IFI) ont pris un nouveau départ grâce à des augmentations massives de leurs fonds de roulement et le renforcement de leur rôle politique.

Ce ne sont pas aux peuples et à la Planète de payer les coûts des crises !

Pour les centaines de millions de personnes qui, dans le monde entier, ont été précipités plus avant dans la pauvreté et la marginalisation à cause de la crise, et pour la planète Terre elle-même, cette « reprise » n’a néanmoins aucun sens. La crise économique, combinée à la crise alimentaire, climatique et énergétique, a provoqué des pertes d’emploi et de salaires considérables, entraîné des coupes dans la fourniture des services de base pour le respect de droits humains fondamentaux comme la santé, l’éducation, le logement, l’approvisionnement en eau, en électricité et la sécurité sociale, des expulsions violentes des terres et territoires, une concentration accrue de la mainmise des entreprises et de l’exploitation des ressources naturelles, et une augmentation du racisme, et des discriminations de genre, de religion et de sexe, entre autres. Le coût de cette crise véritablement systémique ne cesse d’augmenter, notamment avec la crise sociale qui s’est brusquement déchaînée et une militarisation renforcée, des conflits armés et la criminalisation de la contestation, alors même que le secteur financier est de nouveau après récolter des profits record.

Les niveaux d’endettement dans le monde ont dangereusement augmenté, résultant de politiques qui visaient à subventionner les riches et à favoriser la libre circulation des capitaux dans un marché censé s’autoréguler. La domination de la dette que subissent les pays du Sud depuis des décennies commence aujourd’hui à toucher les pays du Nord de façon plus directe, et les mesures type « mesures d’austérité » douloureuses qui hier dévastaient les populations dans tout le Sud sont aujourd’hui mises en œuvre au Nord. Quoi qu’il en soit, ce sont les populations et la planète dans le Sud, ainsi que les plus vulnérables dans le Nord, qui vont supporter le fardeau d’une crise de la dette renouvelée.

Les peuples du Sud ne doivent rien, eux sont les créanciers !

Cependant, la dette qui s’accumule n’est pas que financière. Dans l’ensemble, la réponse aux crises a été une continuation des politiques qui ont échoué dans le passé, augmentant la dette écologique, climatique, sociale et économique due aux travailleuses et travailleurs et aux populations marginalisées. L’incapacité alarmante à prendre des engagements concrets pour régler la dette climatique due au Sud, via des réductions drastiques des émissions nationales et des mécanismes de compensation financière et technologique, dont les gouvernements dans le Nord ont fait preuve met en péril notre futur à toutes et tous sur cette planète. De même, l’allègement limité et conditionné de la dette géré par les créanciers a fait fi du besoin de respecter le droit à l’autodétermination et la souveraineté de tous les peuples et de la nécessité de répondre aux demandes pour mettre fin à l’impunité de l’économie-casino et de réparer les dommages causés par l’endettement illégitime.

D’autres réponses opiniâtres et inopportunes ont été mises en place pour faire face à la crise, telles que : prêts pour affronter la crise, promotion des énergies fossiles ou biocarburants, réalisation de mégaprojets d’infrastructures et d’énergie, appelés aussi mécanismes de développement propre, promotion du marché du carbone et de la notion de capitalisme « vert », et un rôle central accordé à des institutions largement critiquées telles que le Fond Monétaire International, la Banque Mondiale, les banques régionales de développement, le Forum pour la Stabilité Financière ou encore l’Organisation Mondiale du Commerce.

Les peuples et la planète exigent l’annulation de la dette et les réparations, SANS ATTENDRE !

Trop c’est trop ! Ce que réclament les peuples et la planète, c’est qu’on brise les chaînes de la domination de la dette et de la soumission de toute vie aux dictats du marché dans un système économique basé sur l’accumulation et la surconsommation de quelques uns, plutôt que sur la justice et la solidarité pour le plus grand nombre. Nous, les peuples, devons nous unir à l’échelle locale et mondiale pour construire des alternatives équitables et équilibrées pour toutes et tous, sans dettes ni domination.

Plutôt que d’augmenter la dette illégitime et de mettre sur pied de nouvelles institutions comme le G20 (qui s’autoproclame « premier forum pour la coopération économique internationale ») excluant la majorité des pays, il est temps de transformer un système dont l’échec est de plus en plus évident. Les gouvernements, entreprises et institutions du Nord, avec les élites du Sud, doivent fournir des réparations en échange des dettes qu’ils ont contractées et pour leur responsabilité dans ces crises multiples et l’utilisation disproportionnée des ressources de la planète, plutôt que de profiter des crises au détriment des mêmes personnes, des mêmes pays et de la planète, qui font les frais depuis déjà trop longtemps de leur enrichissement.

Stop aux prêts illégitimes – Transformons le système !

Nous appelons les mouvements et organisations du monde entier à joindre nos efforts dans cette lutte et à nous unir pour cette SEMAINE GLOBALE D’ACTION CONTRE LA DETTE ET LES IFI, du 7 au 17 octobre 2010. Ensemble, mettons en place des actions où que l’on soit, pour soutenir les revendications suivantes et les luttes en cours :

  • Stop à l’endettement pour répondre aux crises provoquées par les créanciers,
  • Annulation inconditionnelle et répudiation de toutes les dettes financières illégitimes,
  • Restitution et réparations pour les dettes écologiques, climatiques, économiques, sociales et historiques dues par les gouvernements et entreprises du Nord aux peuples du Sud,
  • Respect du droit souverain des pays de répudier ou interrompre le service de la dette afin de pouvoir respecter leurs obligations en matière de droits humains et droits de la nature,
  • Des solutions équitables, participatives et transformationnelles face aux crises économique, climatique, énergétique et alimentaire,
  • Sortir la Banque Mondiale et les banques régionales de développement du financement climatique,
  • Mettre un terme aux pratiques néfastes des fonds vautours, qui s’enrichissent aux dépens des pays appauvris et de l’annulation de la dette.
  • Stop aux prêts irresponsables pour financer des projets destructeurs ou pour soutenir des gouvernements illégitimes,
  • Créer de nouvelles institutions financières et une architecture financière régionale et mondiale, qui fassent passer les peuples et la planète avant les profits et la puissance des entreprises,
  • Arrêt de la militarisation et de la criminalisation de la contestation sociale.

SEMAINE D’ACTION GLOBALE CONTRE LA DETTE ET LES IFI

DU 7 AU 17 OCTOBRE 2010

CAMPAGNE INTERNATIONALE NORD-SUD CONTRE LA DETTE ILLÉGITIME

Premiers signataires GLOBAL Jubilé Sud, Comité international pour l’abolition de la dette du Tiers-Monde AFRIQUE Afrique Jubilé Sud, Filles de Mumbi Global Resource Center (Kenya), KENDREN (Kenya), Africaine de Recherche et de Coopération pour l’Appui au Développement endogène (ARCADE ) Forum africain sur les alternatives (Sénégal) AMÉRIQUE LATINE / CARAÏBES Jubilé Sud / Amériques, Coordonnateur andine des organisations autochtones (CAOI), Amis de la Terre ALC, Cadtm-Ayna, Dialogue 2000 (Argentine), Attac Argentine, Jubilé Sud Brasil, Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA), Mouvement social du Nicaragua, AFEC Roga (Paraguay) ASIE / PACIFIQUE Jubilé Australie, l’équité du Bangladesh, de l’Alliance des citoyens sur la réforme des équitable et efficace de développement CREED (Pakistan) EUROPE / Amérique du Nord Réseau européen sur la dette et le développement (Eurodad), l’Observatoire sur la dette dans la mondialisation ODG (Catalunya), Campagne Qui doit quoi? (Etat espagnol), Slett U-landsgjelda SLUG (Norvège), Institut Ekvilib (Slovénie), Jubilee USA, Jubilee Debt Campaign (Royaume-Uni), Jubilee Debt Campaign (Ecosse), Bureau Maryknoll des préoccupations mondiales (USA)

Pour que votre groupe, organisation ou mouvement fasse partie des signataires, écrivez-nous à semainedette@gmail.com ou visitez notre blog à l’adresse : http://semainedette.wordpress.com/

*******************************

AGENDA DES ACTIONS

*******************************

Dans le cadre de la Semaine Globale d’Action, les groupes et organisations sont encouragées à s’unir à d’autres, à maximiser leur créativité et réaliser tout type d’action susceptible de visibiliser nos préoccupations communes et soutenir des luttes concrètes. Vous êtes invités à faire part de votre programme pour que d’autres puissent vous soutenir ; certaines actions initiales, comme la Marche à Washington DC, sont reprises ci-dessous. La Semaine inclut plusieurs journées spéciales et cibles qui peuvent aider à développer des alliances avec d’autres mouvements et réseaux.

8 octobre : Journée Mondiale d’Action contre la Banque Mondiale : « les IFI hors des négociations et financements pour le climat ! » et manifestation « Brisons les chaînes, transformons le système » en marge des rencontres annuelles de la Banque Mondiale et du FMI à Washington DC.

12 octobre : « Minga » mondiale pour la Défense des droits de la Terre Mère

15 octobre : Journée de la Répudiation de la Dette en mémoire de Thomas Sankara et Journée Internationale des Femmes rurales

16 octobre : Journée mondiale de l’Alimentation et Action globale pour la Souveraineté alimentaire.

17 octobre : Journée d’Action contre la Pauvreté et mobilisation de la Marche Mondiale des Femmes en République Démocratique du Congo

Catégories:Uncategorized

SEMAINE MONDIALE D’ACTION CONTRE LA DETTE ET LES IFIs: 7 – 17 OCTOBRE 2010

Les dates ont été fixées pour la 4e édition de la Semaine Mondiale d’Action contre la Dette et les IFI, qui se tiendra d` Octobre 7 – 17, 2o1o. Plus d’informations seront disponibles en bref, mais en attendant, nous les invitons a confirmer la participation de votre organisation et partager vos réflexions initiales et les plans! Contactez-nous à « debtweek@gmail.com » ou laisser un commentaire ici.

Catégories:Uncategorized
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.